Titrer le traitement intra-vitréen - Dawn Sim

Les technologies digitales apportent une contribution positive aux soins oculaires, selon la Prof. Dawn Sim, Directrice de la télémédecine et Consultante au Moorfields Eye Hospital à Londres. Le confinement a justifié de manière impressionnante cette observation.

Le traitement continu est extrêmement important dans le cas de la thérapie anti-VEGF. C’est pourquoi de nouvelles approches thérapeutiques visent à en améliorer la continuit, par exemple le développement du brolucizumab (Beovu®) et du système Port Delivery (PDS, Roche). Les résultats d’une étude de phase III ont été publiés sur le PDS en cas de DMLA néovasculaire (DMLAn). Ils ont montré que chez 98 % des patients examinés, le nouveau remplissage du port tous les 6 mois était suffisant.  

Cependant, la plupart des patients sont encore traités avec des inhibiteurs du VEGF à injecter plus souvent, ce qui a représenté de gros défis lors des restrictions provoquées par l’épidémie de COVID-19. Des vidéo-consultations ont été proposées aux patients britanniques pendant le confinement, sur 17 semaines. Les patients pouvaient tester leur acuité visuelle avec l’appli Alleye (Oculocare Ltd.) sur leur téléphone portable (avec affichage de la meilleure vision corrigée en lettres ETDRS) et recevaient directement un feedback sur sa constance, son amélioration ou sa dégradation. Le médecin reçoit également ces informations. Ce que la Prof. Sim n’a pas mentionné: l’appli a été développée par une entreprise de technologie suisse, en collaboration avec des ophtalmologues (Dr Martin Schmid, Lucerne). Pendant le confinement, l’utilisation de l’appli a grimpé de manière exponentielle.

La Prof. Sim a relaté son expérience de cet examen à la maison, avec des chiffres actualisés, suite à une publication de l’ARVO (Islam M, Sim DA, Bachmann LM, ARVO abstract IOVS 2020;61:1591).

Pendant les quatre mois de confinement (avril à juillet 2020), 243 patients de Moorfields ont effectué tout juste 5200 tests à la maison. Sur ces 243 patients, 68 ont généré une alarme, qui a été émise chez 26 patients comme une alarme persistante (pendant une semaine). Parmi ces 26 patients, 13 ont observé subjectivement une dégradation de la vision et étaient prêts de se présenter à la clinique. Neuf d’entre eux ont reçu une injection intra-vitréenne, un patient a eu une capsulotomie au laser YAG et chez 3 patients, le résultat a été jugé stable, sans nécessité d’une thérapie.

Conclusion : Des aides telles que cette appli Alleye peuvent donc maintenir les soins à un niveau approprié, et ce, également dans des situations critiques.