Awards

Date limite de dépôt des candidatures pour le RetinAward 2023 prolongé jusqu'au 28 février 2023

Dates de la formation continue actuelles

Formations continues actuelles de la RÉTINE

Cliquez ici pour un aperçu des dates. Les notifications d'événements sont les bienvenues, veuillez les adresser à Mme Ulrike Bräunig, u.novotny faCHverlag.

 

Actualités des congrès internationales

ASRS 2022, EURETINA 2022, AAO Retina Subspecialty Day 2022

 

40. Annual Meeting, American Society of Retina Specialists ASRS

New York, 13. – 16.07.2022 
 

22. EURETINA

Hambourg, 01. – 04.09.2022
 

AAO Retina Reimagined: Retina Subspecialty Day

Chicago, 30.09. – 01.10.2022

 

RetinAward 2022 du SVRG

La lauréate Dre Beatrice Steiner, Hôpital de l'Île de Berne

Le RetinAward, un prix d’encouragement créé par le Swiss VitreoRetinal Group (SVRG), récompensant de jeunes chercheurs en Suisse dans le domaine de la recherche sur la rétine, a été décerné cette année pour la 8ème fois. Il sert à promouvoir un projet de recherche. La lauréate de cette année, la Dre  Beatrice Steiner, Hôpital de l'Île de Berne, se réjouit de l’aide de CHF 30’000 apportée à son projet.

Le sponsor Bayer (Schweiz) AG soutient le prix SVRG depuis 2015, qui distingue un travail de recherche dans le domaine médical de la rétine, la chirurgie vitréorétinale ou la recherche fondamentale en rétinologie.

La lauréate de cette année, la Dre Beatrice Steiner a convaincu le jury grâce à son projet «Lipid metabolism in murine photoreceptors». Les photorécepteurs font partie des cellules les plus actives sur le plan métabolique dans l’organisme et ils requièrent à ce titre un apport constant en énergie. Le glucose est le principal fournisseur d’énergie pour ces cellules hautement spécialisées, et son métabolisme dans le photorécepteur fait déjà l’objet d’études approfondies. En revanche, le métabolisme des lipides reste encore relativement peu étudié. Le groupe de travail Ophtalmogénétique (Prof. Pascal Escher) de la Clinique universitaire d’ophtalmologie de l’Hôpital de l'Île souhaite acquérir davantage de connaissances à ce sujet et présentera les résultats de son projet lors du prochain Swiss Retina Update (dont la date sera communiquée ultérieurement).

 

Soumission pour le prix RetinAward 2023

Il est réjouissant de noter que le prix sera également remis en 2023. Avec désormais trois sponsors (Bayer Schweiz AG, Novartis et Roche Pharma), deux projets peuvent bénéficier d’un soutien, l’un dans la recherche clinique, et l’autre dans le domaine expérimental. La dotation du prix est de CHF 20’000 par catégorie, à utiliser pour le projet de recherche.

Le jury évalue les projets selon les critères suivants :

• Pertinence en clinique pour le médecin et les patients
• Concernant les projets expérimentaux, potentiel de réaliser des projets cliniques ultérieurs
• Degré d’innovation des projets

En vue d’une participation, les travaux peuvent être remis dès maintenant, directement au président du jury, le Prof. Christian Prünte :

Christian.pruente(at)ksbl.ch

 

Les soumissions seront prises en compte jusqu’au 31 janvier 2023.

Conditions de participation : www.svrg.info/awards

 

 

 

Lettre EURETINA : Informations concernant le rappel du système d’administration continue

De nombreuses études portant sur le système d’implant oculaire à libération continue (Susvimo) ont été présentées lors de congrès internationaux à la fin de l’été et à l‘automne.

Le fabricant a informé en octobre qu’il procédait à un rappel volontaire. Les patients disposant du système existant à libération continue peuvent continuer à recevoir des recharges.

Voir ici l'information d'EURETINA

 

 

 

Recherche de participants à des études

Communication de Retina Suisse

 

Retina Suisse informe : recherche de participant(e)s à des études 

Outre de nombreuses autres informations intéressantes, le site internet de Retina Suisse indique quelles études recherchent actuellement des participant(e)s.

En septembre 2022, il s’agit de :

Étude d’observation de l’évolution naturelle de la maladie de Stargardt

Étude portant sur l’évolution naturelle du pseudoxanthome élastique 

  • Les deux études sont menées à la Clinique ophtalmologique universitaire de Bâle par le PD Dr Maximilian Pfau et la Dre Kristina Pfau.

Étude d’observation: évaluations du corps vitré en cas de rétinite pigmentaire et d’autres pathologies dégénératives de la rétinen

  • L’étude est menée à la Clinique ophtalmologique universitaire de Bâle par le PD Dr Peter Maloca.

Vous trouverez ici les conditions de participation (site internet de Retina Suisse) ainsi que des coordonnées de contact.

Exemple : Étude Pro-PXE (Progression Rate of Pseudoxanthoma Elasticum-associated Choroidal and Retinal Degeneration) : afin d’approfondir les connaissances sur l’évolution naturelle du pseudoxanthome élastique (PXE), l’étude doit réaliser une comparaison systématique de nouveaux tests de la fonction visuelle ainsi que de nouvelles méthodes d’imagerie ophtalmologique. Il pourrait en ressortir des critères d’évaluation adaptés pour de futures études cliniques portant sur d’éventuels médicaments. À l’heure actuelle, les médicaments en cours d’expérimentation pour le traitement du PXE sont évalués à l’aide de la tomodensitométrie (TDM) des artères. Toutefois, il est possible que d’autres méthodes d’évaluation ophtalmologique permettant un test fonctionnel direct et une imagerie des tissus nerveux soient plus adaptées pour documenter l’évolution précoce de la maladie. L’étude doit fournir plus d’informations à ce sujet. Quatre évaluations sont réparties sur 24 mois ; les rendez-vous durent à chaque fois entre 4 et 5 heures (avec les pauses).      

Inscription sur la Liste des spécialités : Vabysmo (faricimab)

Pour le traitement de la DMLA néovasculaire et de l’OMD

Selon l’homologation accordée par Swissmedic, le faricimab (Vabysmo, Roche) bénéficie désormais aussi de l’inscription sur la Liste des spécialités pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) exsudative (humide) ou d’une perte de vision provoquée par un œdème maculaire diabétique (OMD).

Une limitation existe 

VABYSMO doit être utilisé exclusivement par des ophtalmologues qualifiés des centres/cliniques A, B et C (selon la liste des centres de formation de la FMH [www.siwf-register.ch]) à la charge de l’assurance obligatoire des soins (AOS).

Exception :

Les cliniques de formation A, B et C sont habilitées à coopérer avec des ophtalmologues installés, pour garantir des soins orientés vers le patient. La coopération se produit sur la base d’un commun accord entre les deux partenaires et selon les conditions suivantes :

a) La clinique de formation effectue le premier examen ou confirme le diagnostic. Ceci doit être justifié pour les caisses-maladie.

b) En cas d’accord sur les indications autorisées (DMLA, OMD), le médecin installé peut aussi poursuivre le traitement du patient.

Le traitement simultané des deux yeux d’un patient nécessite l’accord de l’assureur maladie après consultation préalable du médecin-conseil.

Étude TEASE : succès en cas de maladie de Stargardt à un stade avancé

L’ALK-001 est une vitamine A modifiée (sous forme deutérée) applicable par voie orale, capable de ralentir efficacement la progression de l’atrophie rétinienne en cas de maladie de Stargardt. C’est ce qu’a démontré l’étude TEASE, présentée par le Prof. Hendrik Scholl, IOB (Institute for Clinical and Molecular Ophthalmology, Bâle) lors du Congrès de l’ARVO. 

Cette option représente ainsi pour la première fois une opportunité thérapeutique d’arrêter la progression de la maladie de Stargardt à un stade avancé. Dans le cadre de l’étude multicentrique prospective en double aveugle, contrôlée par placebo, menée sur deux ans, la progression de la zone rétinienne atrophique s’est réduite de 28 % par an. 

L’étude incluait 50 patients atteints d’une maladie de Stargardt au stade I avec des zones atrophiques de l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) pouvant être bien délimitées. Ils ont été assignés soit au bras recevant le produit verum, soit au bras placebo, dans un rapport de 2:1; les patients du bras placebo ont été randomisés une nouvelle fois au cours de la deuxième année de l’étude, pour poursuivre leur traitement soit avec la substance active, soit avec le placebo. 

 

Scholl H, DeBartolomeo G, Washington I, Saad L. Ilyas. ALK-001 (C20-D3-Vitamin A) slows the growth of atrophic lesions in ABCA4-related Stargardt Disease: Results of a Phase 2 placebo-controlled clinical trial (TEASE study). ARVO 2022, 1. Mai. Abstract: ARVO 2022 Annual Meeting: Virtual Meeting Details
Info sur le site web de l'IOB

Protection contre la rétinopathie par le fénofibrate en cas de diabète

Des études avaient déjà mis en évidence des effets positifs de la prise de fénofibrate sur la progression d’une rétinopathie diabétique,1,2 mais les résultats n’étaient pas suffisamment univoques pour permettre de formuler des recommandations claires. Or, une étude de cohorte de grande ampleur apporte des preuves solides que le fénofibrate peut prévenir de manière significative la progression d’une rétinopathie diabétique non proliférative (RDNP) vers des stades menaçant le pronostic visuel ou vers une rétinopathie diabétique proliférative (RDP).3    

Lire la suite ici ...

Luxturna® également dans la liste des spécialités

La thérapie génique Luxturna®, contenant le principe actif voretigene neparvovec, a été autorisée par Swissmedic en février 2020. Cette autorisation a suivi les admissions par la FDA pour les États-Unis en décembre 2017 et par l’EMA pour l’Union européenne en septembre 2018. Depuis, Luxturna® a également été ajouté à la liste des spécialités

Le Public Summary SwissPAR de Swissmedic concernant Luxturna se trouve ici.

En tant que virus modifié, le voretigene neparvovec contient une copie du gène RPE65. Le traitement est envisagé chez les adultes ou les enfants présentant une dystrophie rétinienne importante résultant d’une mutation biallélique du gène RPE65. Une condition préalable au traitement est la preuve de la présence de cette mutation à l’aide d’un test génétique. Une autre condition est la présence de suffisamment de photorécepteurs viables.

Le traitement, c’est-à-dire une administration sous-rétinienne unique avec un plan de traitement immunomodulateur pré- et post-opératoire, n’est réalisé que dans des centres hautement spécialisés (cliniques ophtalmologiques universitaires de catégorie A1) et, dans un premier temps, à l’Hôpital universitaire de Bâle.